Un emploi parfait pour moi!

1394374_innocence_grace_2-1-.jpgJ’avais besoin d’un revenu additionnel à temps partiel. Voilà que j’ai essayé deux fois dans des emplois de bureau, ce que j’avais fait depuis belle lurette déjà­ pour me dépanner.

Le mental, c’est connu, aime bien se tourner vers le connu.

 Mais mon corps en a décidé autrement la dernière fois (lire article précédent). Quand on va à l’encontre de ses rêves, le corps parle fort ! Il m’a clairement révélé que ce type de boulot ne me convenait plus. Je devais me tourner vers autre chose. Mais quoi?

 Voilà que j’ouvre le site d’emploi provincial. Première annonce vue: une agence de garde d’enfants demande une nounou. Une nounou, et moi qui catine des bébés dans mes rêves depuis des semaines, voire des mois! Le dernier avait d’immenses yeux bleus et de jolis cheveux bouclés blonds châtains.

 Est-ce pour moi? Je capote là, je ne suis pas grand-mère et chaque fois que je vais à l’épicerie ou me balader à la plage Jacques Cartier et que je vois des bébés dans un panier ou une poussette, je ne peux m’empêcher de leur parler. Gagou, gagou, gagou, une vraie folle, je vous le jure!

 Oui, je vais communiquer avec cette agence. La dame me dit que malheureusement la place est prise … mais attendez-moi un instant! Elle vérifie et a une autre famille dont les besoins de nounou sont à combler.

 Ouf! Des curriculum vitae ont été soumis mais c’est le mien qui fut retenu. Pas de hasard dans la vie, figurez-vous!

 Je veille sur deux adorables garçons en plein développement: huit et vingt-trois mois. Ils me font littéralement craquer, ces deux bouts-de-choux. Ils ne manquent pas de me remettre en forme, surtout quand je dois courir derrière le plus vieux pour le rattraper dans sa course folle vers la rue ou autour de la maison!

Laissez-moi vous révéler d’où me vient cette passion pour les bébés. Lorsque j’ai eu le mien, j’ai dû travailler cinq jours semaine pour subvenir à nos besoins de famille monoparentale. J’ai toujours eu l’impression de m’être fait voler sa petite enfance. Mon rôle de maman m’est resté coincé dans les tripes.

 Mais enfin aujourd’hui je peux pallier à ce manque. Avez-vous remarqué que, dans la vie et sa bonté infinie, on a toujours une seconde chance? J’attrape la mienne à deux mains.

J’ai pas écrit deux bouquins sur les synchronicités pour rien! Le papa vient de la même petite ville que moi, on a la même date de naissance, la maman porte le même prénom et nom que ma gardienne quand mon fils était bébé. Et pour couronneR le tout, le benjamin PORTE LE MÊME PRÉNOM QUE MON FILS ET LUI RESSEMBLE COMME DEUX GOUTTES D’EAU !

Comment ne pas croire que je suis vraiment au bon endroit au bon moment? Je suis vraiment en amour cette fois et avec deux gars magnifiques! Que demander de plus?

 Depuis que je joue la nounou, mes rêves de bébé m’ont désertée.

Postulats de rêves (Rafraîchissez la page pour en voir un autre)

  • Cette nuit, je rencontre mon âme.

Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification lors de la publication de chaque nouvel article par email.

Les signes de jour