Café oui, café non!

1287441_worlds_best_coffee-1-

En fin de semaine, j’étais exposante dans un salon. Une dame très gentille et renseignée m’a vanté les propriétés spécifiques et extraordinaires de son café à son kiosque.

Comme je n’en bois pas depuis la nuit des temps, étant donné que ça me donne trop mal aux seins, mes glandes se congestionnant, j’ai longtemps hésité avant d’oser en tester un sur mon système.

La dame m’a convaincue que cette boisson allait vraiment m’énergiser, faire du bien à mon corps, et comment! Elle n’avait jamais si bien dit!

J’ai fini par me laisser tenter. Comme il était savoureux et bien corsé, tout à fait comme je l’aimais à l’époque! Je me réjouissais à l’avance d’avoir découvert enfin un café qui n’était pas sensé affecter ma santé, au contraire!

Nous étions le midi. Je l’ai dégusté jusqu’à la dernière goutte! Mais la nuit venue, j’ai regardé le plafond jusqu’aux petites heures du matin. Ce que je peux détester faire de l’insomnie! C’est interminable…

Avant de me mettre au lit, j’avais noté le postulat suivant dans mon journal de rêves: Cette nuit, je vérifie les conséquences futures de boire de ce café. Inutile de vous dire que je n’ai eu aucun rêve, la nuit étant trop courte car la condition sine qua none pour rêver, il faut dormir. Ma réponse, je l’ai eue bien éveillée.

J’a ainsi appris que les systèmes humains ne réagissent pas de la même façon selon les substances ingérées. Il faut connaître le sien par essai et erreur, accepter ses réactions, ses limitations et s’adapter. Fini le café pour moi,

Je vais donc reprendre de consommer mon faux café et m’en contenter pour le moment. Dommage! mais vaut mieux avoir une vie équilibrée que boostée à la caféine !

Si on est fatigué et qu’on ressent le besoin de dormir, vaut mieux se coucher que de boire du café. Car c’est alors de la fausse énergie et on empiète sur nos réserves énergétiques.D’autant plus que c’est un diurétique efficace qui déshydrate le corps et surtout le cerveau qui carbure à l’eau.

Dans un bureau où on fait du travail cérébral, il faudrait donc limiter la consommation de café pour être performant. Pourtant, partout on voit des machines distributrices dans les édifices à bureaux. Efficacité = boire de l’eau plate.

Pas populaire cette suggestion n’est-ce pas?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.