Colère à vendre, pas cher…

1192051_scream-1-

Vous arrive-t-il de vous mettre en colère, puis de la regretter deux minutes après? La grande responsable, c’est votre amygdale qui a le piton fragile!

 

En effet, votre amygdale est la grande spécialiste des questions émotionnelles. Elle commande une hormone qui accroît la réactivité des régions du cerveau qui aiguisent les sens : la norépinéphrine.

Logée au centre du cerveau limbique, aidée par le thalamus, qui lui reçoit les signaux sensoriels,puis les lui transmet (surtout par la vue et votre ouie), elle réagit promptement pour produire une réaction rapide envous.Elle fait vraiment office de sentinelle psychologique!

Vous aimeriez vous en départir pour ne plus subir les affres de cette colère qui nuit à vos relations interpersonnelles?  Ceux qui l’ont fait, l’ont regretté car ils sont devenus de véritables robots sans sentiments, sans aucune compassion. Leurs proches ne peuvent plus les supporter, alors ….

Les animaux dont on a enlevé cette amygdale n’ont ni peur, ni rage. Leur sécurité et survie sont donc menacées. N’ayant plus peur, ils n’ont plus la réaction sensée de fuir ou de combattre.

Sachez que c’est grâce à cette petite partie de vous que vous versez des larmes, sinon votre coeur serait dur comme la pierre.

Quoi faire pour cesser de vous mettre en colère ? Ce qui a d’ailleurs un gros impact négatif sur la santé. Daniel Goleman, dans son livre, L’intelligence émotionnelle, comment transformer ses émotions en intelligence, nous dit qu’il y a possibilité de redresser la situation en créant de nouveaux chemins neuronaux, délaissant les anciens.

Des psychothérapeutes ont réussi avec des GI de retour du Vietnam. Également, dans certains quartiers pauvres new-yorkais où la criminalité est élevée, un programme est offert dont celui du centre New Haven, pour amener les enfants issus de milieux défavorisés, où souvent les parents présentent des déficiences et les ont négligés, à répondre autrement que par la violence ou la peur.

Dès qu’une situation se présente, l’amygdale, siège de la mémoire affective, ramène à la conscience un fait vécu semblable et l’émotion alors enregistrée. C’est pourquoi nous sommes si surpris parfois de l’ampleur des réactions des gens face à un événement qui nous semble pourtant anodin.

L’hippocampe qui a emmagasiné ce souvenir l’a restitué tout de go à l’amygdale, qui elle, a retenu la saveur émotionnelle qui a accompagné l’événement. Cet événement les ramène ainsi dans un passé qui les a troublé et fait vibré intensément.

Comme l’explique Goleman,  »L’hippocampe reconnaît votre cousine et l’amygdale ajoute qu’elle est antipathique! » Donc, si vous vivez souvent de la colère, c’est que votre amygdale est facilement excitable.

C’est le cas par exemple des crises de jalousie inappropriées.Ce que l’amygdale nous fait gagner en vitesse, elle le perd toutefois en précision.

Heureusement, le néocortex  est là pour prendre la relève! Il répond après coup et mieux informé. Le chemin de l’information est moins direct que celui de l’amygdale. Il traite l’information plus lentement mais propose un plan de réaction plus élaboré et plus rationnel.

On a donc deux systèmes de mémoire: un pour les faits ordinaires, un pour ceux chargés d’émotions. Le centre qui régit l’analyse des faits se situe derrière le front. Ce cortex préfrontal tempère la peur et la colère.

Si on procède à la lobotomie, il se produit la même chose qu’avec l’ablation de l’amygdale, on devient aussi gris neutre et terne que Spoke dans Startrek. Le lobe frontal gauche sert de  »thermostat » pour refroidir les réactions de l’amygdale, Le lobe droit,lui, est le siège des sentiments négatifs comme la peur et l’agressivité.

Votre amygdale propose, le lobe préfrontal dispose! Bien dit monsieur Goleman! Pas de décision sensée sans les deux, sinon gare aux désastres dans votre vie.

La prochaine fois que vous vous mettrez en colère, parlez donc à votre partenaire ! Dites-lui que vous l’aimez malgré tout pour rassurer et que, pas de colère, pas de sentiments positifs non plus ! En attendant de vous améliorer bien sûr…

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Postulats de rêves (Rafraîchissez la page pour en voir un autre)

  • Cette nuit, je rencontre mon âme.

Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification lors de la publication de chaque nouvel article par email.

Les signes de jour