Entités et antiquités


875801_old_chest_of_drawers-1-.jpg

Il y a quelque temps, mon ami et moi sommes allés passer un weekend dans une ville de la Beauce. Nous avons dormi un soir dans le Bed’n Breakfast d’une fervente collectionneuse d’antiquités.

 

Nous avions été logés dans une charmante chambre dotée d’un lit à baldaquin. Aussitôt endormie, je fis le rêve suivant où le scénario se déroulait justement dans cette chambre en location.

 

Il est plutôt rare que cela arrive; normalement on se retrouve dans un endroit  familier. Cela demande habituellement un certain temps avant de le reproduire directement en contenu onirique.Mais cela est possible puisque j’ai vécu ce rêve.

 

Bref, la porte s’ouvre, une ravissante dame habillée d’une robe d’époque qui semblait tissée au métier tellement l’étoffe bleue sombre était épaisse. Longue jusqu’à la cheville, elle était coupée à la taille et parée de bosselles. Les longues manches étaient près de la peau et bouffantes aux épaules. La femme portait un chapeau avec un immense rebord. Comme elle avait la tête penchée, je ne pouvais distinguer son visage.

 

Avec douceur, de ses deux mains, elle poussait dans le dos d’un jeune garçon d’environ six ou sept ans et venait le coucher dans le petit lit de bois installé juste à côté de moi  à quelques pieds de notre lit (ce qui était exact dans la réalité).

 

Surprise, j’intervins et lui dit : Madame, c’est notre chambre! Si vous dormez ici, vous allez devoir payer la moitié de la location. Hum! Plutôt mercantile comme réponse de rêve, non ? Puis, soudainement, je me suis réveillée, il y avait donc des entités dans la pièce avec nous. Mon ami se réveilla ensuite. Encore tout ensommeillé, il me dit: Mais à qui parlais-tu?

 

Il avait rêvé aussi qu’une personne était dans cette même pièce. Il y avait aussi une autre personne mais qu’il n’avait pas pu bien distinguer. Normal, puisque l’enfant était de mon côté, que le lit était très haut et que je lui cachais la vue de ce côté du lit.

 

Ces personnes étaient des êtres désincarnés(décédés). Ce lit avait probablement appartenu à cet enfant. Nous venions d’expérimenter, mon ami et moi, un rêve partagé, c’est-à-dire qu’en tant qu’âmes, nous avons voyagé ensemble dans le monde astral, ce qui prouve que nous sommes plus que ce que nous voyons de nous le jour.

 

Je vous partage donc ma recette utilisée pour nettoyer une pièce où continuent de séjourner de telles entités astrales. Ces entités sont rarement méchantes mais si on perçoit leur présence, pourquoi ne pas les aider à retourner vers la lumière car elles ne savent pas, la plupart du temps, qu’elles sont mortes.

 

J’ai donc passé une tornade de lumière blanche très intense à la grandeur de la pièce où nous trouvions et dans notre salle  de bain privée, mais pas partout dans la maison car cet espace ne nous appartenait pas. Je fis donc exactement comme l’annonce de monsieur Net à la télé. Puis je l’ai entourée d’un dôme de lumière protectrice en me disant que seul l’amour pouvait pénétrer en ce lieu. Le reste de la nuit fut paisible et nous avons très bien dormis.

 

Le lendemain au petit déjeuner, la dame nous demanda évidemment si nous avions dormi. Je lui partageai donc notre expérience et lui enseignai comment nettoyer ses antiquités. L’énergie des anciens propriétaires tend à rester attachée à ces objets, aussi est-il important de s’en défaire pour ne pas troubler les vibrations de notre propre demeure.

VoyagerBm

Avis aux mordus d’antiquités…nettoyez d’abord vos objets avant de les introduire dans votre maison.

Pour en savoir plus sur ce monde astral, je vous invite à consulter Voyager dans la lumière.

 

 

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Postulats de rêves (Rafraîchissez la page pour en voir un autre)

  • Cette nuit, j’identifie une personne nuisible dans mon environnement.

Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification lors de la publication de chaque nouvel article par email.

Les signes de jour