Etes-vous un voleur qui s’ignore ?

1058971_thinking-1-L’autre jour, un copain passe me prendre pour aller chez McDo, rive-sud de Québec ou il y a WiFi. Il vient de s’acheter une tablette, genre mini Ipad et veut se brancher sur le net pour en expérimenter le fonctionnement.

Bénis des dieux, en arrivant, un type dans la file d’attente portant un sigle de McDo sur son sweatshirt montre à ce copain comment pouvoir se connecter. Tout va  bien! Belle synchronicité.

On  »taponne » un moment, puis on se lève pour repartir quand cet ami, ramasse en passant le cahier des arts du journal du samedi. Je lui demande ce qu’il fait, il me répond: Bof! personne d’autre que moi ne lit ce cahier!

Pas sûre  »pantoutte » de cela, je reste songeuse. Après tout, il est majeur et vacciné! On part en voiture pour une journée escapade vers le fleuve. Rendus à St-Michel, il se rend compte qu’il n’a plus son téléphone intelligent. Il se fait du souci car c’est un petit joujou qui lui a coûté beaucoup de sou.

Lui rappelant que la dernière fois ou je lui ai vu l’appareil en main, c’était chez Mc Do, il se rappelle soudain. Bon! On ira voir à cet endroit à notre retour.

Au retour, on entre, il se dirige droit au comptroir pour demander à la caissière si un client lui aurait rapporté son appareil. N’écoutant que mon intuition, je me dirige plutôt vers la banquette ou nous étions installés. je pose le genou sur le siège et repère imméditament le petit bijou.

Mon copain en jouit quand il m’aperçoit avec le cellulaire dans la main. Ouf! Il errespire mieux. Dans l’auto, je lui demande quel message se cache derrière son expérience selon lui?

Il avoue y avoir pensé aussi. Effectivement, prendre le cahier qui appartient au resto est bel et bien un vol qui peut être payé cher dans une autre poche.

Quelques jours plus tard, je m’interroge également lorsque je cherche mon cellulaire. Aprèes avoir cherché partout, je me rappelle l’avoir laissé chez les deux petits amours que je garde jalousement.

Et à ce moment, je me rappelle l’expérience de mon ami. Y ai-je volé quelque chose ? La seule possibilité est que parfois en fin d’après-midi, je déniche un biscuit, une croute ou autre. Serait-ce un vol?

Je me rappelle avoir entendu quelque part que voler, ne serait-ce qu’un seul sou noir oblige à se réincarner pour rembourser cette dette. Quand même paule, tu es en train d’exagérer là! Finalement, mon cellulaire était bel et bien chez les bébés.

Curieusement, quelques jours plus tard, la maman en arrivant me dit: Tu sais, en notre absence, si jamais tu as faim, tu te sers sans te gêner. Prends tout ce que tu veux.

J’y ai vu une confirmation, par cette synchronicité, que losqu’on a la persmission ce n’est plus un vol. je l’ai pris comme un message clin d’oeil, me suggérant dans un pareil cas, de demander la permission auparavant.

Désir d’en savoir plus sur les signes que nous fait la vie? Je vous invite à lire ces deux bouquins :

livre_3OM   livre2

Postulats de rêves (Rafraîchissez la page pour en voir un autre)

  • Cette nuit, j’identifie une personne nuisible dans mon environnement.

Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification lors de la publication de chaque nouvel article par email.

Les signes de jour