Faire des commissions pour les autres

Vous est-il déjà arrivé de faire une course pour une personne en y mettant tout votre coeur mais que le résultat se soit avéré décevant ou insatisfaisant pour les attentes de l’autre?

Samedi soir, alors que nous célébrions un anniversaire de naissance, une copine me fit signe de m’approcher d’elle. En fait, elle voulait me confier son dernier rêve qui l’avait ébranlée.Tout de suite, je me remémorai une circonstance qu’elle m’avait racontée l’été dernier.

Son rêve et cet événement passé semblaient drôlement liés selon moi. Je m’empressai donc de lui en faire part et je fus très tentée de lui donner mon point de vue sur son rêve et le sens de cette circonstance.

En fait, ce que je tentais de faire était de transmettre un message du ciel à cette copine sur terre.

Lorsqu’il s’agit de quelque chose d’important pour notre évolution ou notre mission de vie, il n’est pas rare qu’un rêve soit également accompagné d’un signe de jour semblable en guise de confirmation.

J’avais une certitude en moi sur le sens de son rêve mais je me suis ravisée, et si je me trompais?

Puis soudain, un éclair génial jaillit de mon esprit. Le lendemain, je devais être exposante dans un Salon de la Femme et y animer des ateliers en dessin intuitif.

Je l’invitai donc à venir faire jaser son inconscient en faisant son propre dessin intuitif prenant pour  thème son rêve et par la suite, un collage complémentaire pour valider l’information.Elle allait donc faire sa démarche elle-même sans risquer la déception ou l’ingérence.

C’est ce que l’on peut appeler le sentier de l’autonomie.N’était-elle pas la mieux placée pour valider le sens de son rêve et de son signe de jour?

Et j’ai bien fait car, au cours de la nuit, j’ai fait un rêve qui m’a rappelé la fois où, enfant, j’avais mal transmis un message téléphonique à ma tante à qui était destiné cet appel. Au réveil, j’ai tout de suite fait le lien avec le rêve de ma copine. Valait mieux la laisser débrouiller les informations.

Elle s’est finalement présentée au Salon et nous avons été abasourdies par la réponse obtenue. En fait, son dessin la mettait sur une piste, on ne peut plus précise, et son collage a miraculeusement confirmé la même chose.

J’ai réalisé, suite à cette expérience, que lorsque nous émettons un point de vue sur le rêve ou  le signe de jour d’une autre personne, il faut être prudent et se garder une petite gêne. Personne n’est Dieu le Père, et ne peut jamais être certain que c’est la Vérité à 100%.

Nous pouvons toutefois accompagner la personne en lui offrant notre point de vue en Je (si c’était mon rêve, je me dirais que …). C’est beaucoup plus respectueux ainsi et on évite alors de s’accumuler du karma négatif en mettant son nez dans le problème de l’autre.

On prend du karma mais sans en enlever à l’autre. Je dois donc m’aimer assez pour ne pas penser que je suis la vérité infuse.

Donner son avis, sans l’imposer, en toute liberté, sans enfoncer le clou à coup de marteau dans le crâne de l’autre.  On donne tout en laissant l’autre ce don ou le mettre au panier, selon son gré.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Postulats de rêves (Rafraîchissez la page pour en voir un autre)

  • Cette nuit, je suis à l’écoute de ma partie féminine.

Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification lors de la publication de chaque nouvel article par email.

Les signes de jour