Halloween et vies passées

1306743_halloween_night-1-.jpg

La Fête de l’Halloween s’en vient à grands pas. Les enfants se préoccupent fiévreusement de se trouver un costume original pour cette grande occasion qui les mettra bien en vedette et les comblera de friandises.

Pour moi, cette fête n’est pas la célébration des fantômes et des squelettes dans le placard mais bien un subtil rappel de mes vies passées et de la loi du karma symbolisée par la couleur orangée. Cette loi qui veut que l’on récolte ce que l’on sème.

Nous avons eu des tas d’autres véhicules charnels: des corps féminins, masculins, beaux et laids, handicapés ou plus-que-parfaits. Ce qui compte dans la vie présente n’est pas ce que je suis et de quoi j’ai l’air, mais bien ce que j’en fais ! Un sage a dit : Quand tu es un citron, fais-en une limonade !

Suis-je envieuse des autres? Est-ce que je me campe encore dans une attitude de victime, croyant que la vie ne m’a guère choyée? Que mon popotin est trop gros, mes cheveux trop fins? La vie travaille bien et me donne le corps parfait pour ce que j’ai à vivre en cette vie.

Et si je remerciais pour ce que j’ai reçu au lieu de me plaindre de ce que je n’ai pas eu? Je risquerais certainement d’améliorer mon apparence, du moins de m’aimer davantage et de rayonner plus d’amour dans mon entourage. Je pourrais aussi me pardonner de maltraiter ce corps que je fais souffrir en le nourissant inadéquatement parfois et que j’oblige à travailler en position fixe durant de longues heures.

Nous sommes aujourd’hui la somme de ce tout ce que nous avons été hier, une véritable oeuvre d’art dans toute sa beauté et sa perfection. Dans tout l’univers, il n’en existe aucune autre comme la mienne. Bien sûr, quelque fois il arrive qu’on nous confonde avec un sosie.

Cela m’est justement arrivé l’été dernier à Terre-Neuve alors que je passais à pied devant un centre d’achat. Un joli monsieur homme est sorti et se dirigea vers moi pour m’embrasser tout souriant croyant que j’étais son amie Jennifer. Quand il a entendu mon accent français, il s’est vite montré confus en excuses !

Nous avons joué tellement de rôles dans le théâtre de la vie, alternant entre les rôles principaux faisant de nous des vedettes adulées et des  rôles plus humbles de figurants pourtant indispensables!

Aujourd’hui, prenez conscience du cadeau que vous a fait la vie en vous accordant un corps physique, quel qu’il soit, pour venir expérimenter sur cette planète-école et prenez-en un soin jaloux. Remerciez-le de vous servir au quotidien.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Postulats de rêves (Rafraîchissez la page pour en voir un autre)

  • Cette nuit, j’identifie une personne nuisible dans mon environnement.

Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification lors de la publication de chaque nouvel article par email.

Les signes de jour