Hey! les ombres, prenez un numéro!

1281717_marching_soldiers-1-.jpg

Avant le temps des Fêtes, j’ai fait une démarche qui m’a fait connaître davantage mes côtés sombres. Oh là! ça bouscule et prend de la place! Prenez donc un numéro !

 

C’est toujours un peu remuant de mettre en lumière ses facettes que l’on préfèrerait ranger pour l’éternité au fond des placards, en ne les exhibant jamais à la face des gens pour éviter le jugement.

Bien sûr, il y a plusieurs outils qui existent pour les découvrir, que ce soit l’astrologie, le tarot natal, les rêves, le dessin intuitif, etc. On en a tous puisque nous sommes, d’abord et avant tout, des êtres de lumière vivant dans la matière où il y a une polarité, donc de l’ombre.

Et ce qui est certain, c’est que c’est toujours un peu embêtant, une fois que l’on est face à face avec soi, d’arriver à s’accepter à 100%, même dans ces facettes de soi que l’on a longtemps tenté de refouler.

Si le soleil pourrait nous représenter comme être de lumière que nous sommes tous, la lune, par opposition, représenterait alors nos zones sombres.

La nuit dernière, en rêve, je me trouvais avec ma soeur (à prédominance cerveau gauche donc au jugement plutôt rationnel) dans la rue de ma demeure natale (ce que l’on a reçu à la naissance, notre essence propre) sous un ciel de nuit (sombre).

J’étais donc en train de me juger de manière rationnelle puisque les personnages du rêve nous représentent la plupart du temps.

Je me sentais mal à l’aise, mais j’ai quand même osé pointer du doigt dans le ciel une lune minuscule à côté de la lune familière,  me souciant de ce qu’elle allait penser (crainte de l’opinion que les autres peuvent déposer sur soi si on se montre tel que l’on est).

« Regarde la petite lune!  Tu sais, dans le ciel, il y a plusieurs lunes ». Je me demandais si elle allait me croire. En silence, nous la fixions toutes les deux.

Et voilà que soudain, le ciel s’est rempli de dizaines de gigangesques lunes!

J’ai alors compris que l’on peut se regarder en face dans ses aspects sombres mais qu’on ne doit pas se fixer là-dessus sinon nous leur donnons de la force, leur laissant toute la place. On sait qu’on en a, un point c’est tout. Tourne la page.

N’oublions jamais que nous sommes d’abord des êtres de lumière. Ce côté-là, ça vaut le coup de le fixer longtemps sans le perdre de vue! Ça devrait, en principe, le faire grossir aussi! Si ça fonctionne dans le négatif, pourquoi pas dans le sens inverse?

Rayonnons ensemble mes frères et soeurs!

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Postulats de rêves (Rafraîchissez la page pour en voir un autre)

  • Cette nuit, j’identifie une personne nuisible dans mon environnement.

Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification lors de la publication de chaque nouvel article par email.

Les signes de jour