Le rêve démasque nos croyances insensées

1137900_unknown_mask-1-

J’ai reçu un petit rappel à l’ordre ce matin en rêve me permettant de prendre conscience d’une croyance nuisible dans ma vie.

En effet, dans mon rêve, je m’approchai d’une fenêtre pour regarder à l’extérieur. Ou regarder ce qui se passe dans ma vie extérieure.

Soudainement, une jeune fille qui ressemblait étrangement à une dame fin quarantaine que j’ai connue hier et qui travaille dans le domaine de la santé, s’est approchée de ma fenêtre.

Elle portait un manteau brun, ce qui m’a beaucoup interpellé. Elle m’a fait drôlement sursauter. J’ignorais sa présence à ma porte  sur mon balcon.

Pour moi, le manteau représente un corps. Le brun dans l’aura, c’est connu, fait référence à la maladie. Son manteau me parle donc de maladie du corps physique, ce qui fait sens en plus pour avoir emprunté l’image jeune d’une femme qui travaille en santé.

Cette jeune présence à l’extérieur (de soi) m’a fait penser que la jeunesse n’est pas une question d’apparence extérieure mais bien un état d’esprit intérieur, comme le disait si bien l’illustre Churchill.

Après les derniers longs jours de pluie, malgré le jeune âge de 55 ans bien sonnés,  j’ai mal partout. Je me considère bien trop  jeune pour marcher ainsi les jambes toutes raides comme un mémé, les coudes, les chevilles et les poignets endoloris me rendant incapables d’efforts physdiques intenses. Mais rien à y faire, j’ai trop mal!

Je me suis dit finalement que ce doit être ça vieillir! Je dois manquer de flexibilité à un autre niveau! Il faudra me faire installer des ‘zottes’, ces petites ouvertures pour lubrifier aux articulations comme en ont les engins mécaniques.

Et voilà que mon rêve me parle de jeunesse ! Bref, je me suis fait surprendre (saut) par la maladie (manteau brun) avec cette sotte croyance que vieillir, c’est avoir mal partout! J’ai avalé ça!

Faudra réviser mes vieux livres et modifier le contenu si je veux continuer de profiter de la vie et de jouir d’une belle qualité de vie dans ma vieillesse. On peut avoir 90 ans et être en bonne santé.

Sans compter que notre corps est conçu pour durer un bon 125 ans!

Grand-mère qui nous a quittés à 99 ans, m’a avoué que, par contre, ça devenait trop plate de vivre si longtemps car la mort avait emporté tous ceux qu’elle avait chéris au cours de sa vie. Les plus jeunes n’ont guère le temps de sociabiliser avec les aînés, trop occupés à toutes sortes de tâches.

Ce que je veux: vivre bien dans ma peau et sans compter les jours de pluie ! Voilà la vieillessse à laquelle j’aspire!

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.