Les sorties hors corps

993975_the_chakras-1-.jpg

Les sorties hors corps suscitent de plus en plus d’intérêt chez les adeptes de yoga. Mais comment y arrive-t-on?

D’abord, il faut savoir qu’il y a autant de façons qu’il y a d’individus. Il n’y a pas qu’un chemin qui mène à Rome! Il m’a fallu personnellement dix-neuf ans pour y accéder consciemment, bien qu’aujourd’hui, je pratique un autre type de voyage appelé voyage de l’âme au cours duquel je reste centrée dans tous mes corps physique et subtils. Cette forme ne comporte alors aucun risque.

 La sortie hors corps n’est pas une expérience qui arrive tout de go sur demande. Il faut être prêt à la vivre.

Il y a des sorties du corps volontaire et involontaire. Parmi les involontaires, il y a les expériences hors corps vécues au cours d’une chirurgie où le patient se retrouve flottant au plafond de la salle d’opération. Cette sortie peut être provoquée par les drogues injectées mais aussi un arrêt cardiaque ou autres complications lors d’un malaise ou d’une opération.

Lors d’un accident de voiture ou autre heurt violent, il arrive souvent que les passagers ne se souviennent absolument pas des circonstances de l’accident. C’est normal puisque l’âme se retire du corps au moment de l’impact afin de ne pas vivre cette souffrance. Elle n’a rien à y gagner. Elle réintègre le corps physique par la suite. Ainsi, les gens qui décèdent lors d’une collision frontale et qui meurent sur le coup n’ont guère vécu de douleurs.

Il se peut également qu’une expérience hors corps soit un tremplin pour notre évolution personnelle. Il nous est alors donné de la vivre pour mieux s’en servir dans un but d’élévation spirituelle. C’est une expérience qui s’avère souvent un point tournant dans la vie d’une personne.

La mort, naturellement est aussi une sortie hors corps, à la seule différence que le cordon d’argent, ce lien vital qui nous relie au corps physique, sera rompu définitivement, du moins jusqu’à la prochaine incarnation évidemment.

L’alcool absorbé en grande quantité et certaines drogues provoquent aussi cette espérience mais conduisent la plupart du temps dans un bas niveau du monde astral, peu agréable à fréquenter. De même, un mauvais mélange alimentaire empêche d’évoluer dans une phère intéressante de l’astral, ce monde des émotions.

 VoyagerBm

Lorsque je mangeais des fruits doux et des fruits acides ensemble, il m’est arrivé de me retrouver dans le bas astral où j’ai rencontré des entités dont je n’ai guère apprécié la compagnie. Certes, les sorties hors corps présentent des avantages mais il faut aussi être avisé et connaître les inconvénients.

Pour en savoir davantage, je vous invite à lire Voyager dans la lumière, comprendre et apprivoiser le monde astral.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Postulats de rêves (Rafraîchissez la page pour en voir un autre)

  • Cette nuit, j’identifie une personne nuisible dans mon environnement.

Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification lors de la publication de chaque nouvel article par email.

Les signes de jour