Maître de ma vie, voilà!


1257262 gulls in flight[1]    Hier soir, j’ai vécu une expérience qui me confirme que j’ai raison de croire que je suis la mieux placée pour savoir ce qui est salutaire pour moi.

 

En effet, mon ami et moi avions le goût d’aller marcher. On se prépare donc. Le printemps est presque là et la terre est bien mouillée. Nous sortons donc gants, écharpes, bonnets et manteaux d’hiver, sans oublier bien sûr, la laisse du chien dans le placard.

Mon ami me regarde enfiler mes Crocs (*chaussures de plastiques moulées mais doublées de simili mouton à l’intérieur). Il me recommande d’enfiler mes bottes de cuir pour plus de chaleur. Je m’objecte à son conseil prétextant que mes pieds seront davantage au sec dans ces chaussures imperméables. La température n’est pas très froide.

La nuit suivante, je fais un bref rêve qui me confirme que mon choix fut judicieux. Je vois une personne qui se ballade d’une rue à l’autre. Cette personne représente pour moi une personne sage et sensée dans ses décisions en général.

Elle marche donc avec des chaussettes blanches (positif par rapport au noir qui est négatif) et très ajourées comme celles que je mettais à mes poupées alors que j’étais enfant. Nous leur mettions également par dessus des chaussures de caoutchouc blanches.

Ce personnage marche donc allègrement et s’engage dans une rue enneigée. Je suis surprise car elle semble tout à fait à l’aise malgré le froid du sol.

Au réveil, cela m’a ramenée dans une situation vécue depuis mon enfance (poupée) jusqu’à l’âge de 35 ans. En effet, ma mère ne cessait de me répéter de me mettre des bas dans les pieds.

Elle prenait facilement froid par les pieds, enfilant des chaussettes dès sa sortie de la piscine en plein coeur de juillet. C’était évidemment sa croyance qu’elle tentait de me transmettre.

À 35 ans, j’ai donc décidé de mettre fin à de tels conseils, estimant que j’étais maintenant en âge de décider librement de ce qui était bon pour moi.

Voilà que la vie, en ce soir de promenade, venait me resservir cette même salade pour vérifier si j’avais  bien intégré la leçon. Certes, j’ai enfin écouté ma voix intérieure sans me laisser influencer par celle d’autrui.

Le plus amusant est que je me suis surprise, l’automne dernier, à recommander à une amie qui a tendance à marcher pieds nus dans sa maison, même en hiver ! de mieux se chausser pour éviter de prendre froid par les pieds!

J’ai tellement entendu ce même message à répétition qu’inconsciemment, cela s’est bien enfoncé dans mon crâne!

Et vous, qu’est-ce qu’on vous a raconté? Etes-vous bien maître de vos croyances? Quant à moi, il me reste encore du déblayage à faire, c’est sûr

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.