Qui a ri? Pas ri!

1120282_laughter-1--copie-1.jpg

Les rêves contiennent parfois des jeux de mots amusants, ce que l’on appelle dans le jargon du métier le langage des oiseaux.

Une personne de mon environnement a très peur quand elle entend parler des rêves et des signes de jour. Elle ne tient pas à savoir ce que les siens ont à lui révéler, c’est son choix.

Aussi avons-nous convenu  de ne plus nous côtoyer. C’était plus simple ainsi. Je n’allais renier ce que je suis pour lui faire plaisir; elle ne blairait pas de m’entendre parler de mon domaine.

Par contre, comme nous avons à nous rencontrer occasionnellement, nous avons convenu de nous saluer tout de même respectueusement, mais sans plus.

Je l’ai vue dernièrement. Comme c’était la période la Saint-Patrick et qu’elle portait un bérêt à carreaux, spontanément en la saluant, j’ai fait l’association et je lui ai demandé si elle célébrait la St-Pat.

Mais après réflexion, je me suis demandée si ces paroles n’étaient pas inconsciemment sorties de ma bouche pour rire d’elle. Avait-elle cru de son côté que je m’étais moquée d’elle, que je voulais l’humilier?

Voilà que mon rêve s’en est mêlé et m’a présenté le scénario suivant:

Je vois d’abord entrer cette personne qui craint les rêves. Son crâne est rasé et elle porte une jaquette d’hôpital blanche. La tête rasée est un symbole dans mes rêves d’une personne qui entretient des pensées négatives à mon égard. La jaquette m’indique que cette personne a besoin de soins.

Je vois cette information comme une invitation à la tolérance et au pardon.

Puis, je discute avec un homme qui vient la chercher. Il a un drôle d’accent. Il me dit qu’il vient de Quiarriz. Je crois vaguement savoir où c’est.

Aussi je vérifie si j’ai raison de croire que c’est au nord de la France. Il confirme que c’est au nord de Paris. Il prononce le mot nord dans un son nasillard qui sonne plutôt comme non.

Sachant que les noms propres contiennent souvent des jeux de mots dans les rêves, je me suis attardée à Quiarriz (lire Qui a ri?) et Paris (lire Pas ri). Le mot nord mal prononcé, me confirmait que je n’avais pas eu de mauvaises intentions.

J’ai donc ma réponse: je n’ai pas ri d’elle. Bien sûr, je ne peux être responsable de son bout à elle dans notre relation: comment elle a vécu la situation. Elle est libre de penser.

Pour citer un autre exemple, un jour un jeune homme se demande s’il lui serait salutaire de sortir avec une certaine jeune fille qu’il a rencontrée dernièrement et qui lui plaît.

Dans son rêve, tout ce dont il se souvient est qu’il était à Sorel. En jouant avec ce nom propre, on peut trouver deux mots: sort et elle: sort avec elle! Le rêve est condensé donc peu bavard. Une image vaut mille mots!

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.