Un sou noir sur le trottoir

627723_pennie-1-.jpg

Belle rime! J’ai observé que c’est presque devenu une mode chez la jeune génération de jeter à la rue des sous noirs (un cent quoi!) en sortant du dépanneur. Bien sûr, je m’abstiendrai de généraliser…

 

Depuis plusieurs années, quand je vois de ces sous sur le trottoir, j’ai développé l’habitude de les ramasser et de remercier. Je me dis que si je suis incapable de me plier pour ramasser la petite abondance, je ne mériterai guère la grande!

 

C’est ce que j’ai fait en sortant d’un hôtel à Los Angeles en compagnie d’une bonne amie qui, surprise de mon comportement, mais approuva après mes explications, en fit autant.Une fois rendue au Centre des Congrès, pendant qu’elle alla au petit coin, j’ai trouvé sur le parquet un beau billet de vingt dollars US. Comme quoi, les paroles que je venais de dire à ma copine était une vérité indéniable.

 

L’été dernier, je me trouvais à Saint-Jean, Terre-Neuve. Là bas,on peut presque en faire une généralité tellement les sous noirs pleuvent à la sortie de l’épicerie, en tout cas celle où j’allais faire régulièrement mon marché.

 

Ce fut à un point tel que je fis un pacte avec mon ange gardien. Je lui dis que dorénavant, j’allais laisser la chance à d’autres de ramasser ces sous noirs.  Ainsi, je ne ramasserai maintenant que les vingt-cinq sous. Au moment où j’eus cette pensée, je traversais la cour d’une station service.

 

Croyez-le ou pas, au même instant, une telle pièce se trouvait sur mon chemin ! Je traversai la rue: une autre m’attendait en plein sur la ligne jaune au centre de la rue, incroyable non? Je dois être prête à recevoir la grande, me dis-je !

 

Entretemps, quelqu’un m’apprit qu’il était favorable de donner au suivant ces pièces trouvées. Mercredi, j’ai déjeuné avec mon ancien agent belge de tournée conférences. Juste avant d’entrer dans le restaurant où nous avions rendez-vous, je trouvai un sous noir que je ramassai pour le lui remettre.

 

Il m’a enseigné sa façon de faire que j’ai le goût de vous partager car elle est  remplie de sagesse. Il me demanda de reprendre la pièce et de la charger de bonnes intentions comme : le bonheur dans ses relations familiales, des clients en affluence dans son travail, etc., ce que je m’empressai de faire.

 

Il me raconta les péripéties qu’il avait vécu suite à cette action: sa femme avait trouvé sur le pas de leur porte deux billets de cinq euros. Une autre fois: son fils trouva aussi un beau billet le lendemain.

Il a réalisé que le truc fonctionnait à merveille,cependant il aimerait juste savoir si vous sauriez par hasard comment faire arriver à soi-même cette abondance et non pas juste aux autres ?…..La recette demande un tout petit ajustement! …Amusant!

 

Pour savourez d’autres petites histoires semblables, lisez Les signes de jour

livre2

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Postulats de rêves (Rafraîchissez la page pour en voir un autre)

  • Cette nuit, je fais un rêve de victoire.

Abonnement par email

Entrez votre adresse email pour recevoir une notification lors de la publication de chaque nouvel article par email.

Les signes de jour